Forest, Commune résolument engagée dans la lutte contre le changement climatique.

mais comEn Région bruxelloise, les émissions de CO2 sont essentiellement émises par les bâtiments. Sous l’impulsion d’Ecolo, la Commune de Forest a lancé avec succès, depuis plusieurs années, un plan de diminution drastique de la consommation d’énergie des bâtiments communaux et ce, sans perte de confort. Une initiative qui fait du bien à l’environnement et au portefeuille.

Le PNUD estime que plus de 70 % des mesures de réduction du changement climatique et jusqu’à 90 % des mesures d’adaptation au changement climatique sont entreprises par les autorités locales.

La Commune de Forest, au travers des différents mandats en charge de l’environnement et de l’énergie portés par les Ecolos, a assumé cette responsabilité très tôt. Depuis 1996, la commune s’est dotée d’une cellule d’éco-conseil. Celle-ci a entrepris depuis 2002 des efforts pour réduire les consommations d’énergie et la facture énergétique (URE).

En 2008, le conseil communal a approuvé un Agenda 21 local couvrant la période 2008 – 2013, qui s’articule autour de trois axes : la gestion différenciée des espaces verts, la réduction des consommations énergétiques de 10% des consommations totales et la réhabilitation de l’eau comme richesse naturelle et sociale.

A partir de ce premier plan, une dynamique durable était créée. En articulation avec l’AGENDA 21, la commune a adopté son Plan Local d’Action pour la Gestion de l’Energie pour la période 2008 – 2012 visant principalement à créer un inventaire des bâtiments et d’un cadastre énergétique, à mettre en œuvre des mesures peu couteuses  (réglage de thermostats, les horaires et températures de chauffe réglé en intermittence,…) mais aussi des d’investissements plus conséquents (investissements dans la rénovation énergétique du patrimoine communal, extinction du parc à Mazout, 100% de chaudières condensation, isolation des toitures, Remplacement des vitrages par du vitrage super isolant,…)

Aujourd’hui, cette cellule de conseil énergie, afin de pérenniser et renforcer ces mesures, joue un rôle transversal d’accompagnement des cahiers des charges. Cela permet d’anticiper la reprise en gestion des bâtiments et d’harmoniser le parc immobilier communal pour que les chauffagistes communaux et les conseillers énergie puissent piloter de manière environnementalement efficiente toutes les installations.

2015 est une année d’évaluation, qui devrait déboucher, courant 2016, sur l’adoption d’un nouveau Plan Eau et Climat 2020. Il est plus que jamais nécessaire de lutter contre le dérèglement climatique, surtout quand ce combat permet de dégager des marges budgétaires, grâce aux économies d’énergies, qui font du bien au portefeuille communal. Vision et bonne gestion pour Forest.

(Photo C. Derauw)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!