De la solidarité vivifiante, du parc Maximilien à Forest

All humans

A Forest comme ailleurs en Région Bruxelloise, nos portes s’ouvrent pour résister à l’indignité de l’accueil des migrants en Belgique.

Les citoyens, dans une formidable énergie boostée par les réseaux sociaux, s’opposent à l’inertie coupable des pouvoirs «compétents» en offrant un lit, du wifi, un tour de machine à laver… En résultent de beaux moments d’échange, des silences aussi et des liens qui perdurent parfois.

On pourrait craindre que l’action soit «juste un sparadrap» sur cette situation insoutenable, voire même qu’elle dispense les autorités fédérales de prendre en charge cet hébergement et cet accueil qui lui incombe. C’est une question de responsabilité, de solidarité élémentaire. Cela montre qu’il faut continuer, et à héberger, et à dénoncer. Par exemple en rejoignant la campagne initiée par le CNCD Commune Hospitalière qui aboutira le 28 novembre à une interpellation au Conseil communal, pour voir Forest arborer ce label (à côté des engagements Hors CETA, TTIP). Stay tuned !

Upcycling et culture pour tous au CPAS

Grâce au projet «Les chevilles ouvrières» soutenu par Bruxelles Environnement, les usagers du CPAS sont invités à participer à des ateliers animés par les Kastars pour concevoir et réaliser des bookboxes qui seront placées dans les salles d’attente du CPAS. On pourra y placer des livres en libre accès pour petits et grands. Après les nichoirs avec le CAIRN et le Val des Roses, la cabane avec les jeunes de DYNAMO, le projet de banc avec Une Maison en +, et bientôt, un panier de basket mobile, on aura appris à dépasser notre regard sur les déchets pour les rêver en objets ou mobilier urbain… Retrouvez les Kastars le dimanche dans leur atelier ouvert à tous dans l’enceinte de l’Abbaye encore quelques mois.

 

Stéphane Roberti

Président CPAS

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!