Sélectionner une page

Qui ne connaît à Forest et même bien au­-delà le cinéma Movy au coeur du quartier Saint-Antoine ? Un petit bijou architectural, construit début des années 30 par l’architecte Leroy. C’est derrière une façade contemporaine des salles combinant art-­déco et modernisme. Une inscription MOVY gravée dans le sol du hall, un petit foyer, une salle de projection, un balcon, un éclairage subtil. Le tout inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine en 1997. Un joyau que son exploitant, Monsieur Gueulette, fou de cinéma, n’a eu de cesse de choyer . On a tous un jour vu un film au Movy. Ce lieu magique est aujourd’hui à vendre. Il est donc légitime de nous inquiéter de sa future affectation, même si le bien est classé. Alors que le quartier grâce au contrat de quartier durable connaît une belle rénovation de la place, une nouvelle Maison de quartier à l’architecture audacieuse juste en face, ce serait un beau pari de conserver au cinéma Movy une affectation culturelle ouverte à tous les publics. Que le futur propriétaire soit public ou privé il est important aussi pour le quartier de continuer à faire vivre ce lieu tout en préservant son caractère patrimonial, culturel, intime. J’interpelle donc cette semaine tant la Région que la Fédération Wallonie­-Bruxelles pour savoir s’ils seraient prêts à investir dans ce lieu. Si une instance publique ne l’acquiert pas pourquoi ne pas imaginer un collectif de citoyens prêts à se lancer dans une nouvelle aventure pour sauver le MOVY ?
Evelyne HUYTEBROECK

Share This