Sélectionner une page

Malgré les évènements, ne pas se détourner du grand et beau défi humain de l’accueil des demandeurs d’Asile à Forest, le CPAS et les habitants se mobilisent. Au moins 67 places seront au total créées en partenariat. 

Les guerres complexes et enlisées en particulier dans les Etats du moyen orient (Irak, Syrie, Afghanistan,…) ont précipité ces dernières années des millions de personnes sur les routes de l’exil. Depuis des mois, les Etats sont confrontés à leur engagement de la convention de Genève ; être un refuge pour les personnes qui fuient les zones de conflits pour se mettre à l’abri. La plupart de ces personnes demeurent dans des camps de réfugiés dans les pays voisins. Le Liban, la Jordanie et la Turquie accueillent tant bien que mal plus de cinq millions de réfugiés en provenance de Syrie. L’Union Européenne a enregistré 1 250 000 demandes d’asile en 2015, la Belgique en a recueilli plus de 35.000. Il s’agit d’un défi humantaire inégalé depuis la seconde guerre mondiale. Une des spécificités de cette crise des migrations est l’importante proportion de mineurs étrangers non-accompagnés (MENA) qui nécessite une prise en charge particulière entre autres par les citoyens via le tutorat de MENA (pour plus d’info sur ce dispositif sur le site du SPF justice http://justice.belgium.be/…/mineurs_e…/tuteur/devenir_tuteur ).

refug

En Belgique, le plan fédéral de répartition à paraître par voie d’arrêté royal, prévoit la création de 67 places à Forest pour des personnes en procédure d’asile en 2016 via la création d’Initiavites Locales d’Accueil (ILA). Il s’agit donc bien des personnes qui ont introduit une demande d’asile à l’Office des Etrangers accueillies le temps de l’examen de leur procédure. A Forest, plusieurs associations se mobilisent depuis des mois pour venir en aide aux candidats réfugiés, à deux familles qui ont pu obtenir un visa humanitaire pour sortir de Syrie et soigner leurs enfants gravement malades,… C’est tout simplement épatant le travail qui est réalisé avec l’aide de citoyens de tous les âges. L’agence fédérale d’accueil des demandeurs d’asile FEDASIL subventionne les CPAS pour assurer l’hébergement, le mobilier, l’aide matérielle, les soins de santé, l’accompagnement social et juridique des candidats à l’asile. Le CPAS prend cette responsabilité à cœur. Nous accueillons déjà une famille en provenance d’Irak et développons tout ce qu’on peut imaginer pour capter des logements pour remplir l’objectif de créer 67 places. Au début du printemps, on devrait pouvoir accueillir une vingtaine de personnes dans ce cadre à Forest.

La vraie ambition de ce projet d’ILA est de proposer un accueil adéquat à ces personnes particulièrement éprouvées ces dernières années. Cela va de l’équipement des logements à un accompagnement dans les nombreuses procédures administratives et un accès aux services au rythme qui conviendra à chacun. Pour ce faire, le CPAS est en phase de recrutement de nouveaux travailleurs sociaux spécifiquement en charge de développer des solutions et d’accompagner les migrants. Nous avons déjà de nombreux contacts d’associations et de services communaux qui sont prêts à collaborer avec le CPAS en visant cette qualité de l’accueil. En outre, pour faciliter à la fois l’implication des citoyens et le réemploi d’objets en bon état, une page Facebook a été créée. C’est par ce biais qu’on pourra compter sur la mobilisation ciblée des nombreux Forestois qui nous ont contactés expressément. Tout le monde est évidemment invité à visiter/liker/partager la page Forest se bouge pour les réfugiés.

Stéphane ROBERTI

Président du CPAS

Share This