Sélectionner une page

Le dimanche 24 avril nous avons assisté à l’inauguration de l’atelier de l’AB BRIKOL qui a pris ses quartiers dans une des ailes de l’Abbaye de Forest. atelier 1Le projet, porté par l’asbl KASTAR, et soutenu par le Contrat de quartier Durable Abbaye, vise à permettre notamment à des citoyens de réparer leurs objets obsolètes ou de les recycler. Dans le cadre de projets de verdurisation de nos rues, certains y viennent par exemple pour construire, à partir de palettes récupérées, les bacs potagers qui seront placés ensuite dans l’espace public.  Tous les dimanches dès 14h à l’Abbaye de Forest: venez bricoler, réparer, et n’hésitez pas à apporter des matériaux dont vous ne vous servez plus ! Tout se passe dans une ambiance conviviale, sous le conseil de bricoleurs avisés. Il y a aussi un petit bar sur place.

Petite interview de Xavier rencontré au coin d’un établi:

Xavier, quel est le but de votre association ?

Notre association a pour objet de promouvoir l’artisanat et l’art par l’organisation et l’animation  d’ateliers de bricolage ouverts à toutes et tous,  et d’événements culturels visant à soutenir de jeunes artistes/artisans. On veille à respecter l’environnement et le social dans nos activités en favorisant les échanges sociaux directs, la mixité sociale, le recyclage, l’upcycling, l’économie circulaire, la consommation de produits locaux…

Et quel est le but de l’atelier de “l’AB BRIKOL” ?

L’atelier est un lieu de partage de savoir (faire), un lieu d’échange et de discussion (coté bar) 🙂 qui sera ouvert une fois par semaine (le dimanche) jusqu’en décembre 2016.

Le but principal de l’atelier est de pouvoir mettre à disposition des gens, un espace, des outils et du matériel. Ceci dans le but de prouver que l’on peut facilement, et avec peux de moyens, fabriquer ou restaurer du mobilier, un petit jeu en bois,… Nous sommes la pour encadrer les gens, pour donner des conseils mais nous attendons également de la part des habitants des conseils techniques et pratiques, s’ils en ont à nous donner. D’autre part, nous voulons travailler avec la maison des jeunes qui occupe également une partie de l’atelier pour donner l’occasion aux jeunes du quartier de s’investir dans une activité manuelle qui développe la créativité.

David LECLERCQ

Share This