Sélectionner une page

Chaque année un voyage à l’étranger est offert aux résidents du Val des Roses (VDR). En tant que conseillère CPAS, il fut proposé à Anne Rakovsky, comme aux autres membres du Conseil de l’Action Sociale, d’accompagner les vacanciers. Dès lors, elle est allée sans hésitation acheter son billet direction Agadir !

Faisant partie du Comité de Gestion du VDR, il me tenait à cour de rencontrer les résidents ainsi que quelques membres du personnel dans un cadre propice. Ce voyage fut formidable et surprenant à plusieurs égards.

J’ai eu la chance de vivre sept jours au côté de personnalités fortes et riches même si elles traversent des étapes de troubles de vie. Certains vacanciers étaient remplis d’humour, ne mâchaient pas leurs mots, dansaient dès que l’occasion se présentait. D’autres, passionnés d’écriture ou de sport, ne loupèrent pas l’occasion d’un plongeon, ou d’un match de volley. D’autres encore furent des abonnés de l’apéro du soir au bord de la piscine. Là les langues se déliaient pour parler de tranches de vie, d’amours perdues, de la guerre…

De nombreuses activités pour renforcer la cohésion du groupe ont été organisées par l’équipe de professionnels: visite de marchés artisanaux, balade en calèche, visite d’un parc rassemblant plus de 300 crocodiles et aussi balades sur la Corniche… Les horaires bien plus flottants que ceux établis en maison de repos ont également permis aux résidents de vivre autrement et de trouver une certaine autonomie (repas, coucher, …).

Ce que j’ai aussi pu apprécier c’est le professionnalisme de l’équipe d’accompagnement, aux petits soins pour chaque aîné à toute heure du jour et de la nuit. Cet accompagnement, loin d’être infantilisant, était adapté à chaque résident. Un réel savoir-faire et savoir-être permettant à chacun de pouvoir réaliser ses envies particulières en fonction de son rythme, de son potentiel. J’ai observé une belle relation entre les aidants et les aidés, relation établie sur base de respect et de préservation de l’intégrité et de l’identité de tous.

Au retour de ce séjour je suis revenue remplie d’un petit peu de chacun d’entre eux. Ce fut un voyage riche en échanges et en expériences humaines.

Il m’est apparu, plus que jamais, qu’il faut saisir toute occasion, prendre le temps de vivre des moments de qualité avec nos aînés. Ces derniers nourrissent notre manière d’appréhender le monde, ce qu’il était, ce qu’il est devenu à force de combats, et ce que nous voulons en faire pour les générations futures.

Anne RAKOVSKY

 

 

 

Share This