Sélectionner une page

Commémorer, c’est se rappeler.  Commémorer, c’est aussi transmettre aux générations futures. Transmettre pour combattre l’oubli et pour lutter contre la reproduction de l’histoire. Discours de Mariam El Hamidine lors de la commémoration du 8 mai à Forest.

8 mai_1Aujourd’hui, nous commémorons la fin de la deuxième guerre mondiale et la libération des camps nazis. Le souvenir de cette période sombre de notre histoire rappelle que ce sont les valeurs qui fondent notre société, celles de liberté, de solidarité, de respect de l’autre et de démocratie qui ont triomphés à cette époque. Cela nous rappelle que nous avons aujourd’hui à porter et à faire vivre collectivement cet héritage.

En ces temps troublés que nous vivons actuellement et que nous avons vécu intensément à Forest ces dernières semaines, il m’a paru d’autant plus important d’organiser ce rassemblement aujourd’hui. Plus que jamais nous devons rester unis afin que les horreurs du passés ne se reproduisent plus.

Je suis donc très heureuse de voir dans cette assemblée, des forestois, les élèves de l’école André Thomas, les ententes patriotiques, les associations de la cohésion sociale, certains de nos conseillers communaux, et les membres du Collège. La diversité de notre belle commune est représentée autour du Monument aux morts et je m’en réjouis.

Cette commémoration est donc aujourd’hui plus que jamais un moment de partage d’une histoire commune dont nous ne voulons pas voir ses travers se reproduire. Sur ce Monument que nous venons de fleurir, des noms sont gravés

Je passerai la parole tout de suite à Monsieur Dooms qui vous racontera l’histoire de son grand-père dont le nom fait partie de ceux  gravé sur ce Monument.

Cette commémoration est une œuvre collective. Elle est à l’image de la mémoire elle-même ; elle est un bien commun. Elle dépasse chacun de nous. Elle est plus que la somme des actions individuelles. Elle est ce que nous gardons de notre passé pour construire notre avenir. J’invite chacun de vous aujourd’hui,  mais aussi dans votre travail quotidien, dans vos relations personnelles à cultiver la vigilance qui est la vôtre pour construire un futur à sa hauteur.

Je terminerai en remerciant toutes les personnes présentes Je remercie aussi la Police et l’association des commerçants. J’en oublie certainement, mais je remercie vivement toutes les personnes qui ont participé à la préparation de la commémoration d’aujourd’hui.

Mariam EL HAMIDINE

Echevine de la cohésion sociale et des ententes patriotiques

Share This