Sélectionner une page

Lundi après-midi, rue Roosendael, tout est calme…Nul ne pourrait se douter que passée la passerelle du 175, se trouve un lieu de fête ! Effectivement, un lundi après-midi par mois ce sont nos aînés qui valsent !

« Ephémère, immortelle, versatile, la danse est le seul art qui, ne laissant aucun déchet sur la terre, hante certaines mémoires de souvenirs merveilleux ». Jean Babilée, né Jean-René-Albert-William Gutmann, danseur et résistant.

Deux musiciens de formation entonnent et reprennent des tubes divers et… il est impossible de résister à la tentation de danser quelques pas ! L’équipe de bénévoles accompagne les résidents dans leurs danses jusqu’au bout de la journée. L’équipe soignante et l’équipe d’animation sont mobilisés pour accompagner les résidents volontaires à rejoindre le salon. Objectif ultime de tous : que chaque résident qui le souhaite puisse rejoindre l’après-midi dansant quelle que soit sa condition physique, qu’il soit debout, appuyé sur une chaise ou assis…

Pour y avoir participé quelques fois, je peux vous garantir que j’en suis sortie le sourire aux lèvres, pleine d’entrain, la tête remplie d’images de joie, de vitalité, de confiance en l’avenir, …. L’idée que l’on pourrait se faire de la vieillesse s’en trouve ébranlée.  De fait, je n’ai pas vécu un moment avec de vieilles personnes qui radotent sur leur passé, marchent avec une canne et se lamentent sur leur état. Bien au contraire, mes compagnons de fête étaient ouverts aux autres, au monde… à la vie !

Il est à noter que cette activité et de nombreuses autres sont surtout rendues possibles par le personnel soignant et l’équipe d’animation qui travaillent ensemble sur base d’une philosophie prônant le respect, l’autonomie, les émotions partagées. Ces équipes sont réellement soucieuses de veiller à l’équilibre, aux désirs, aux plaisirs de chacun. Il est évident qu’elle mène un travail basé avant tout et surtout sur la tendresse, la bienveillance et le lien entre tous.

Et n’est ce pas un engagement pour un meilleur demain que de veiller quotidiennement à la préservation du lien entre tous ?

Anne RAKOVSKY, conseillère au CPAS

anne

 

 

Share This