Sélectionner une page

Une demande de permis d’urbanisme par la société JCX-IMMO portant sur la construction de 176 logements à proximité des anciens bâtiments des brasseries Wielemans-Ceuppens avenue Van Volxem à Forest est actuellement en cours d’instruction par la Commune de Forest et de la Région Bruxelloise.

Comme lors de la première mouture déposée et instruite en février 2017, l’enquête publique a suscité de nombreuses réactions constructives et argumentées.  Tenant compte des apports des citoyens, des inquiétudes émises quant à l’ampleur du projet et quant à la perte de cet espace exceptionnel, la Commune de Forest, à l’initiative de l’Echevin Ecolo de l’Urbanisme, Jean-Claude Englebert, a remis, une nouvelle fois, un avis négatif sur ce projet, le 12 juillet dernier.

Cette position a, par ailleurs, été suivi par la Commission de Concertation qui a également remis un avis négatif à ce projet.

Il revient maintenant à la Région, à qui il incombe de délivrer ou non le permis, de se prononcer sur ce projet et de suivre ou non l’avis  de la Commune de Forest et de la Commission de Concertation.

Pour ECOLO GROEN Forest, il faut saisir cette opportunité pour envisager la reconversion  de cette ancienne zone industrielle en un espace vert, ouvert, préservant la nature, l’eau et la faune exceptionnelle de ce site.

Un nouveau projet devra tenir compte du contrat de rénovation urbaine qui sera prochainement développé dans cette zone avec le Parc des deux rives, un itinéraire piéton et cycliste le long du chemin de fer, un passage vers le site de Divercity.

« Les lieux, les espaces ne sont pas figés. Ils évoluent. En l’occurrence, ce qui était à la base une friche classique est devenu au fur du temps un espace où la faune et la flore ont repris leurs droits. C’est une nouvelle donne. On ne peut pas continuer à faire comme si c’était un simple terrain à bâtir. Il y a de la vie sur ce site qu’il faut protéger et conserver.», explique, Stéphane Roberti, Tête de liste Ecolo Groen

« Clairement, pour nous, écologistes,  s’il doit y avoir un  projet de construction, celui-ci doit  conserver  un espace vert, un plan d’eau avec  la faune et la flore, avec des mesures particulière de protection de ce  biotope, qui s’y sont développés tout en prévoyant une réhabilitation du bâtiment Métropole. Des solutions existent qui peuvent intégrer du bâti de qualité  concentré en front de l’avenue Van Volxem » . conclut Stéphane Roberti.

Share This