Sélectionner une page

La commune de Forest s’engage sur la voie du Zéro Plastique au travers d’une motion déposée par l’opposition et adoptée par le Conseil Communal. A l’instar d’une ville comme Montréal, Forest fait le choix de proscrire tout plastique à utilisation unique au sein de ses services.

Par cette motion, la commune se propose :

1. D’inscrire plus fortement l’administration dans la démarche régionale « Entreprise Ecodynamique » visant une éco-gestion, notamment en matière de gestion et prévention des déchets ;
2. De demander aux services compétents d’initier un projet pilote de poubelles à tri sélectif dans l’espace public ;
3. De demander au service communication de la commune d’organiser des campagnes d’information et de sensibilisation du public concernant les incidences néfastes pour l’environnement d’une consommation excessive des produits et des sacs en plastique ;
4. De s’engager durablement dans un processus concret, dans le cadre de la dynamique « Entreprise Ecodynamique » de suppression des objets plastiques au sein de l’administration communale de Forest en prévoyant :
a. L’insertion dans les cahiers des charges d’une clause prévoyant l’obligation pour tout soumissionnaire de privilégier une solution éco-responsable pour l’objet en question en lien avec sa production et son « temps de vie » ;
b. De désigner un conseiller ou une conseillère au sein de l’administration communale qui soit la personne de référence zéro plastique ;
c. La suppression de l’utilisation, au niveau des organes politiques de la commune, de bouteilles en plastique lors de toutes les réunions de ces organes ;
5. De poursuivre le projet « commerces engagés dans la réduction de leur déchets » ;
6. De sensibiliser notamment les écoles, les centres hospitaliers et les centres sportifs à la problématique, de les impliquer dans cette action ; grâce par exemples à la promotion dans les établissements communaux de gourdes réutilisables ou de fontaines à eaux accessibles toute l’année ;
7. Invite les écoles, les centres hospitaliers et les centres sportifs à mettre en œuvre dans les plus brefs délais le plan régional des déchets ;
8. Invite tous les acteurs de la société à mettre en œuvre les mesures-clefs du plan
9. D’engager la commune dans ce projet de réduction de la quantité de déchets et d’utilisation de plastique à usage unique lors de tout événement public ;
10. Invite la Ministre fédérale de l’Environnement à revoir l’arrêté royal du 25 mars 1999 portant sur la fixation de normes de produits pour les emballages afin d’interdire les emballages plastiques surtout le territoire de la Belgique ;
11. De demander au Gouvernement fédéral d’agir en concertation avec les Régions pour la concrétisation au niveau de l’ensemble de notre pays des dispositions prévues dans le projet de directive européenne sur les objets en plastique à usage unique ;
12. De transmettre la présente délibération à l’ensemble des communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi qu’aux ministres du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale et du Gouvernement fédéral en charge de l’Environnement.

Dans le même soucis de lutte contre le plastique non recyclable, le conseil communal a voté le 29 avril un règlement qui vise à remplacer les gobelets en plastique à usage unique par des gobelets réutilisables lors des matches de L’Union Saint-Gilloise (mise en oeuvre à partir de la saison prochaine).

 

Share This