Sélectionner une page

En avril 2012, Ihsane Jarfi perdait la vie. Ce jeune trentenaire d’origine marocaine était enlevé, torturé et assassiné par quatre individus alors qu’il sortait d’une discothèque à Liège. Le 17 mai est devenu en Belgique une journée commémorative pour ne jamais oublier. C’est aussi la journée internationale contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie (IDAHOT). Ce matin, le Collège des bourgmestre et échevin.e.s a voulu marquer son engagement de manière symbolique.

Depuis 2015, la commune de Forest lutte concrètement contre les préjugés et les attitudes négatives en s’associant à la Campagne « All Genders Welcome » de la RainbowHouse Bruxelles. Celle-ci a pour objectif d’améliorer l’accueil vis-à-vis de la communauté LGBTQI+ (qui regroupe les personnes lesbiennes, gays, bisexuel.le.s, trans, queer et intersexes) mais aussi de participer aux changements de mentalité à l’égard de ces personnes pour construire une société inclusive.

Chaque année, en collaboration avec la RainbowHouse Bruxelles, une formation est proposée au personnel communal afin d’approfondir la connaissance du cadre légal des travailleurs et d’échanger autour des bonnes pratiques d’un accueil inclusif. Parallèlement, des visuels de sensibilisation sont créés et font la fierté de la commune en affichant les messages suivants : « Forest, avec tout notre amour » « Lesbian, Gay, Bi, Transgender, Queer, Intersex… Bienvenue, Welkom ! ». Ils permettent aux personnes LGBTQI+ de se sentir en confiance et de sensibiliser le grand public à la thématique.

Cette année, la pandémie liée au Covid19 empêche de répandre les couleurs arc-en-ciel dans les rues de Bruxelles. Le Collège des Bourgmestre et Echevin.e.s de Forest propose une alternative « masquée » aux couleurs du drapeau arc-en-ciel (voir photo en annexe), celui des LGBTQI+. Elle s’engage ainsi à lutter contre toute forme de violences et de discriminations sur base des identités de genres et des orientations sexuelles. À Forest comme ailleurs, chaque citoyen.ne a le droit de se sentir libre et en sécurité.

Share This