Sélectionner une page

En plus du soutien et de la politique volontariste menée depuis longtemps (information, soutien, accompagnement, émancipation), le CPAS de Forest a mis en place des mesures spécifiques pour répondre à la crise sanitaire en 2020. Il est important de souligner que ces mesures sont issues de ce que nous avons pensé absolument nécessaire aujourd’hui, au départ de nos représentations.

En septembre, le Conseil de l’Action Sociale du CPAS de Forest a décidé d’octroyer pour la rentrée une allocation forfaitaire aux enfants scolarisés de 3 à 18 ans.

Une aide alimentaire est proposée aux bénéficiaires de l’aide médicale urgente. Il s’agit principalement de personnes vivant sur le territoire en situation administrative irrégulière.

Aussi, étant donné le besoin croissant de connectivité pour de plus en plus de démarches en ligne, des aides à la réduction de la fracture numérique sont octroyées : prise en charge de matériel informatique, de frais de connexion, etc.

Encore, nous prenons en charge des arriérés de loyers et de factures énergétiques en vue de prévenir le surendettement.

Un projet phare a été mise en place dès le mois de mars : la réquisition d’un hôtel forestois afin de loger des personnes sans domicile fixe. Même si cela peut paraître comme tel, il ne s’agit pas d’hébergement d’urgence, selon le modèle de l’escalier, mais bien d’un accompagnement vers le logement durable, pérenne. En bref une vraie stratégie housing first, qui consiste à d’abord régler le problème du logement avant d’entamer les autres démarches vers une émancipation plus large. Ces mesures spécifiques pour le public des sans-abris ont pu être mises en place grâce aux aides régionales et fédérales (Fonds COVID).

Bien entendu, parallèlement à ces mesures, toute personne en situation de vulnérabilité, quelle qu’elle soit, peut se présenter au CPAS afin d’introduire une demande qui sera analysée et reçue de manière singulière. Ceci concerne donc toute personne mise en difficulté en raison d’une perte de son revenu durant la crise sanitaire et sans autre possibilité.

Nicolas LONFILS, président du CPAS ;

Anne RAKOVSKY, Samira BOUAID, Deniz AGBABA, conseillères CPAS.

Share This